Archives pour la catégorie Economie Collaborative

Blog-BC-image-Une

Le coworking est-il l’avenir des bureaux ?

Nous ne vous apprenons peut-être rien mais le coworking est en vogue actuellement.

Ce qu’on sait moins en revanche, c’est que ce phénomène ne date en fait pas d’hier…

Né à San Francisco en 2005, le coworking est au départ un état d’esprit basé sur le partage et permet également de rompre l’isolement. En France, les indépendants en sont de plus en plus friands.

Ils peuvent se recentrer sur leur cœur de métier, sans se soucier des complications liées aux installations bureautiques et autres charges annexes.

L’objectif premier de ce concept était de créer des espaces très conviviaux où freelance et entrepreneurs pourraient se retrouver pour travailler dans la joie et la bonne humeur ! Et comme on le sait, se sentir bien au travail permet une meilleure productivité, on a donc tout à y gagner…

Blog_CoWork_illus

Mais le coworking est-il réellement l’avenir des bureaux ?

Depuis 2010, le nombre d’espaces de coworking double chaque année en France, et le mouvement n’a pas l’air de s’essouffler… Les travailleurs nomades sont de plus en plus nombreux ! Ils ont besoin d’espaces de travail agréables et entièrement équipés afin qu’ils n’aient plus qu’à s’installer et à bosser…

Open spaces, salles de réunion, espaces détente, salons cosy… tout est fait pour créer une ambiance décontractée et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça plait !

Les nombreux avantages du coworking ne sont plus à démontrer et font que le mouvement sera au cœur du travail de demain.

C’est donc la structure idéale pour tisser son réseau et accueillir des travailleurs indépendants, mais pas que…

Les grandes entreprises font aussi appel à des espaces de coworking afin de pouvoir installer certains de leurs salariés. Depuis plusieurs années les grosses structures développent le télétravail mais il est parfois difficile de trouver tranquillité à son domicile. Les espaces de coworking deviennent une solution pratique, et les salariés bénéficient ainsi d’un espace de travail agréable à proximité de leur domicile. Ils évitent ainsi des trajets, parfois interminables, pour se rendre chaque jour à l’entreprise, sont moins fatigués et donc… plus productifs ;).

La génération Z est elle aussi en train de bouleverser les codes du travail. La notion de travail est toujours une valeur forte pour les jeunes mais n’est plus centrale comme elle l’était pour la génération X. L’équilibre vie privée/vie professionnelle est devenu une priorité pour cette génération qui a grandit dans un contexte de crise économique et financière. La définition de la réussite devient la combinaison des deux sphères.

Leur vision de l’entreprise a bien changé, et les mœurs ont évolués… De plus en plus de jeunes envisagent difficilement une carrière au sein d’une grosse structure, jugeant les entreprises comme un environnement stressant, rigide, autoritaire et sans possibilité d’accéder à un poste stable correspondant à leur diplôme.

Leur vocation est donc toute trouvée, et bon nombre d’entre eux songent à créer leur entité, leur propre job ! Le statut d’indépendant gagne du terrain et le coworking prend ici aussi tout son sens.

La dimension humaine est un facteur qui a pris de plus en plus d’importance au fil des années… Et cette génération Z, qui entre dans la vie active, aime et veut se sentir bien au travail. La hiérarchie verticale est moins appréciée, et souvent on attend que l’on nous laisse être force de proposition et libre de nos propre initiatives. Quoi de mieux que de devenir son propre chef, tout en travaillant avec des personnes ayant le même statut et partageant les éventuelles mêmes problématiques ?!

Business Camp est un espace de coworking chaleureux au cœur de l’espace Technolac, au Bourget du lac. Business Camp c’est l’assurance d’un espace de travail au calme avec des prestations de qualité en adéquation avec nos valeurs : plaisir au travail, convivialité, accessibilité et innovation. Business Camp vous propose un bureau dans des open space qui sauront laisser place à votre imagination. Nous disposons de la fibre, pour un accès internet très très haut débit et vous offrons café et thé illimité.

Vous pourrez découvrir le bâtiment HB6 tous les midis pour votre pause déjeuner où le chef du restaurant « chez Henry » viendra vous préparer un bon repas.

C’est l’occasion idéale de couper votre journée de travail, se détendre, et en profiter pour élargir son réseau en échangeant avec d’autres campeurs de tous horizons.

Blog_CoWork_img

L’espace est très cosy et se prête aux rencontres et à la cohésion du groupe.

Si vous souhaitez organiser petits déjeuners, des conférences ou encore des RDV d’affaires, nous pouvons également mettre à votre disposition des salles de réunion entièrement équipées.

Et nous ne sommes pas les seuls à croire au bienfait du coworking, et accueillons de plus en plus de campeurs. Business Camp va s’agrandir afin que nos travailleurs indépendants se sentent toujours à leur aise et puissent jouir d’un cadre propice au travail.

Travailler par passion pour s’épanouir personnellement devient une priorité pour bon nombre de français. Le coworking n’est donc pas prêt de s’arrêter là. A Business Camp, nous y croyons, et une longue route s’annonce pour une idéologie en plein devenir.

 

marketing

Nos 5 conseils Marketing pour les entrepreneurs en manque d’idées

Écoute et satisfaction des besoins du consommateur en premier lieu, le marketing est avant tout une affaire de perception. Il a pour but d’attirer les clients et de les encourager à rester ou à revenir. C’est donc une activité plus qu’essentielle pour qu’une entreprise fonctionne.

Mais il n’est pas toujours évident pour un entrepreneur, éloigné de ce domaine, de savoir comment s’y prendre. On vous donne alors quelques conseils Marketing, car vous verrez, ce n’est pas sorcier :)

1) Travailler son content marketing

Le content marketing ou marketing de contenu a le vent en poupe depuis un bon moment. Il serait l’un des secrets pour amener du trafic vers un site e-commerce, créer une communauté autour de la marque et positionner l’entreprise comme un expert dans son domaine.

Pour cela, il est important de donner à vos futurs clients de l’information, sans pour autant ne faire que parler de vos produits : utilisez des outils de veille, et alimenter vos comptes twitter de liens en rapport avec votre activité.

2) Définir une ligne éditoriale

Avoir du contenu web, c’est bien, mais en suivant une ligne éditoriale, c’est forcément encore mieux.

Créer une ligne éditoriale, c’est avant tout faire des choix. Des choix qui permettront d’imposer une image forte, voulue et cohérente avec les objectifs. Une charte formalisera l’ensemble des règles qui régiront le traitement de l’information sur le site. Délimitez-donc bien votre ligne éditoriale : pour qui écrivez-vous ? Qui contribuera ? Quelles infos seront mises en avant ?

3) Permettre à vos clients de vous contacter en temps réel

Un numéro de téléphone, une adresse email, une fenêtre de chat : laissez à vos clients / clients potentiels un moyen rapide et efficace de vous contacter. Le taux de conversion, mais aussi le taux de satisfaction n’en sera que meilleur : car un client mécontent en fait toujours profiter les autres, ce qui est moins le cas pour les satisfaits :)

4) (Bien) utiliser les réseaux sociaux

La plupart sont gratuite, et ne demandent que quelques minutes pour vous inscrire. Un moyen assez simple de toucher jusqu’à … 1,4 milliards d’utilisateurs pour Facebook, 284 millions sur Twitter, ou 70 millions sur Instagram.

Et il ne coûte rien de se créer un compte dessus. Attention toutefois, pensez-bien à vous définir une limite de temps dessus chaque jour, et à suivre votre ligne éditoriale !

5) S’avoir s’entourer

Comme on dit : “l’union fait la force”, savoir s’entourer de partenaires pour se renvoyer mutuellement des clients peut donc être très efficace.

L’idéal étant : avoir des partenaires proposant des prestations complémentaires. Exemple : un développeur et un webdesigner auront tout intérêt à nouer des partenariats pour trouver de nouveaux clients.

kickstarter-en-france

Kickstarter en France : le géant du financement participatif arrive le 27 mai

Quelques semaines après son ouverture en Allemagne, la plateforme américaine de financement participatif Kickstarter a annoncé lundi 11 mai son lancement dans l’Hexagone.

Annoncé sur son compte twitter ce matin, Kickstarter, la plateforme de financement participatif américaine, s’apprête à débarquer en France à la fin du mois de Mai.

kickstarter-en-france

Pour les entrepreneurs français, il était déjà possible de déposer son projet sur la plateforme américaine, mais il fallait que l’un des co-créateurs ait des papiers d’identité, permis de conduire, ou autre papier originaire des USA. La société, qui a déjà levé 1,5 milliard d’euros (et financé 77 000 projets) arrive enfin en France, mais aussi au Canada, Australie, Nouvelle-Zélande et Norvège.

Le financement participatif ? Une sorte de concours Lépine 2.0. Proposer son projet sur Kickstarter en France, c’est passer outre un banquier qui ne comprend pas votre projet, et mesurer en direct l’intérêt de vos futurs clients.

Sur ce site, vous pouvez présenter vos idées aux clients que vous visez, et voir si votre idée pourrait les conquérir. Car s’ils croient en vous, ils pourront vous envoyer des dons, en échange de cadeaux ou d’accès privilégiés. Et ainsi faire naître votre projet…

D’ailleurs pour Kickstarter, le « crowdfunding » ne fait que remettre au goût du jour le patronage. « En 1713, Alexander Pope n’aurait jamais pu traduire l’Illiade en anglais, sans le soutien de 750 passionnés qui avaient décidé de précommander son ouvrage. Et le piédestal de la statue de la Liberté a vu le jour grâce à une souscription géante », explique-t-on au siège de Kickstarter à Brooklyn, une ancienne usine d’allumettes réhabilitée.

Selon la Banque mondiale, le financement participatif représentera 90 milliards de dollars en 2025, et en France, plus d’un million de personnes ont déjà été tentées par ces paris sur la création.

Clickandboat_logo

Click&Boat ou la naissance de la co-navigation !

Créée en mars 2013, Click&Boat est déjà considérée comme « l’Airbnb du bateau » ! Cette start-up française propose une plateforme de location de bateaux entre particuliers. Forte d’une flotte de plus de 130 bateaux dans de nombreux ports de France, ClickandBoat souhaite étendre son offre à l’ensemble du bassin Méditerranéen.

Fondée par 2 jeunes entrepreneurs Français passionnés de navigation, Click&Boat est la réponse à un manque comme l’explique un des co-fondateurs : « Nous proposons une offre moins chère mais nous répondons surtout à un manque : sur des centaines de ponts ou plages, en France, aucun loueur n’est implanté. Et quand il y en a, ils proposent souvent une gamme stéréotypée de bateaux présentant un bon rapport qualité/prix mais standardisés et peu équipés. Sur Click&boat, on trouve des modèles que les loueurs traditionnels ne proposent pas, depuis le yacht en bois en Bretagne jusqu’au offshore à Saint-Tropez. »

hp

Le Business Model de Click&boat est le même que celui d’Airbnb puisque l’entreprise prélève une commission de 11 à 15% à chaque transaction. Et afin de palier toutes les éventualités, Click&boat propose également un service d’assurance tout risque grâce à un partenariat avec Axa.

En pleine évolution, la start-up Française vient de réaliser une levée de fonds de 200 000 € afin de lancer d’ici quelques semaines les versions anglaises, italiennes, espagnoles et portugaises du site d’économie collaborative.

Click&boat ne s’arrête pas là, puisque début mai, elle devrait rejoindre l’incubateur de Paris Dauphine !

Nissan

Quand le marché de l’automobile se met à l’économie collaborative…

Après Fiat en 2010, c’est au tour de Nissan d’intégrer l’économie collaborative dans la phase de conception d’une de ses voitures. Retour sur une nouvelle méthode de développement de produit sur un marché en pleine évolution…

FIAT MIO

En 2010, la célèbre marque Italienne choisit de lancer un concept inédit. En effet, elle va créer la première voiture née du crowdsourcing. Le principe ? Demander aux internautes de penser et de concevoir la voiture du futur. C’est donc sur un site dédié qu’ils étaient invité à donner leur avis, leurs idées, leur fantaisie. C’est plus de 2,6 millions de personnes venant de 160 pays différents qui se sont rendus sur ce site !

Et c’est près de 11 000 personnes qui ont posté plus de 17 000 idées pour penser et concevoir la Fiat Mio.

Cette opération a fait le buzz autour de la marque qui a obtenu de nombreux prix. Cependant, on ne sait pas encore quand la Fiat Mio sera commercialisée…

NISSAN

C’est maintenant au tour de Nissan de présenter le fruit de son opération alliant l’économie collaborative et les voitures. Il y a quelques mois, les ingénieurs de Nissan interrogeaient les internautes sur leur besoins, leurs envies. Cependant, il ne s’agissait pas de tous les internautes mais uniquement ceux appartenant aux générations X et Y.

En effet, la marque souhaitait élargir sa cible. Alors quoi de mieux que de les interroger directement sur leurs attentes ? C’est donc suite à des semaines d’étude que la marque a présenté lors du Tokyo Motor Show, 2 prototypes : l’IDx Freeflow et l’IDx Nismo.

Selon Nissan «  Les deux prototypes donnent un aperçu de ce que la co-création peut générer comme idées différentes malgré une base commune de réflexion. C’est une plate-forme flexible qui permet à la diversité de nos clients de contribuer à notre production avec leurs idées et leurs idéaux. »

Bref, les marques n’ont pas fini de faire appel à vous ! :)

la_louve

Le 1er supermarché collaboratif arrive en France !

Alors qu’il existe déjà dans le quartier de Brooklyn depuis plus de 40 ans, le supermarché collaboratif vient tenter sa chance en France. En effet, le Park Slope Food Coop a été le précurseur de ce concept et rassemble aujourd’hui plus de 16 000 adhérents !

Ce supermarché est devenu un véritable lieu de rencontre et d’échange. C’est avec ces mêmes ambitions que 2 Américains ont choisi d’importer le concept en France. Baptisée La Louve, il ouvrira ses portes courant 2015.

Tout comme à New York, le supermarché collaboratif a pour objectif de devenir un lieu de vie qui rapproche les communautés mais pas seulement… La Louve a également comme mission d’offrir des produits de qualité aux consommateurs et surtout de rendre accessible à tous ces produits tout en respectant l’équité entre le consommateur et l’artisan.

Plus qu’un simple supermarché, des cours de cuisine et un service de traiteur un peu particulier seront proposés. En effet, les membres seront invités à cuisiner afin de faire partager leurs cultures culinaires.

Mais comment tout cela peut-il marcher ? La Louve fonctionne grâce au modèle d’auto-gestion : 3/4 des tâches seront réalisées par les membres bénévoles et le reste par des salariés. En effet, c’est en échange de 3 heures de leur temps par mois que les membres auront accès aux différents produits.

Alors que la centrale de groupement d’achats n’ouvrira ses portes que le mois prochain, des centaines de personnes ont déjà manifesté leur intérêt.

Blablacar

[Économie collaborative] Zoom sur Blablacar.fr

Il y a maintenant quelques années, l’économie collaborative est arrivée en France. Depuis un des secteurs d’activité de ce nouveau modèle économique s’est largement imposé : le covoiturage. En effet, le partage de véhicule est devenu un moyen de transport à part entière et a ouvert de nombreuses opportunités de business.

Une des entreprises qui a su en tirer profit et rentabiliser l’économie collaborative est Covoiturage.fr devenu depuis peu Blablacar.fr. Nous vous proposons aujourd’hui de faire un zoom sur cette entreprise Française qui est devenu le leader sur son marché en quelques années.

Créée en 2004, Covoiturage.fr propose un nouveau genre de réseau social puisqu’il met en relation les conducteurs et les passagers. Sans être nécessairement inscrit sur le site, l’internaute peut visualiser les annonces et ainsi voir si l’une d’entre elles correspond à ses besoins.

Les facteurs clés de succès du site sont la facilité et la rapidité de la mise en relation. En effet, quelques clics suffisent pour rentrer en contact ce qui rend le site très apprécié des internautes.

Alors, en 2008, Covoiturage.fr va encore plus loin et apporte des fonctionnalités supplémentaires à son site. Calculatrice de trajet, agenda de covoiturage ou encore service d’alerte par mail, bref tout a été pensé pour faciliter la vie des utilisateurs et ça marche…

En effet, une ascension impressionnante s’en est suivie. En janvier 2010, Covoiturage.fr comptabilisait 500 000 membres, et moins d’un an plus tard, la barre du million d’inscrits était franchie.

Alors en 2012, l’entreprise choisi de s’internationaliser et change de nom, Covoiturage.fr devient Blablacar.fr. Le succès est encore au rendez-vous et Blablacar.fr ne cesse de grandir.

En 9 ans, la start-up a organisé plus de 10 millions de covoiturages et chaque jour 440 000 annonces sont disponibles sur le site.

Bref, l’économie collaborative et plus particulièrement le covoiturage sont en pleine évolution…

Levi's

Levi’s lance un grand projet d’art collaboratif !

La célèbre marque de Jeans, Levi’s, lance une opération de communication originale et décalée. En effet, la marque a décidé de créer une œuvre d’art collaborative…à bord d’un train !

Celui-ci est parti le 6 septembre dernier de New York et va traverser le monde, de l’Atlantique au Pacifique. À son bord, on retrouve des peintres, des musiciens, des écrivains qui ont embarqués pour réaliser l’œuvre.

Les internautes du monde entier sont invités à donner leurs idées par l’intermédiaire de 3 réseaux sociaux :

Des objets anciens ont été connectés pour l’occasion et serviront à la réalisation de l’œuvre : une guitare Guibson de 1956 pour la musique, un appareil photo Graflex de 1939, une machine à écrire Underwood de 1901 et une caméra Bolex de 1939.

Pour participer à cette œuvre incroyable, il vous suffit de poster vos idées via le hashtag #MakeOurMark.

On a hâte de voir le résultat !

Leboncoin

[Économie collaborative] Zoom sur Leboncoin.fr

L’économie collaborative est devenue en quelques années une véritable tendance pour les consommateurs, au même titre que le commerce équitable ou le développement durable. En effet, chaque jour de nouvelles entreprises voient le jour en suivant ce modèle économique. Ces entreprises font évoluer les habitudes de consommation puisque l’usage prédomine désormais sur la propriété.

Nous vous proposons aujourd’hui de faire un zoom sur une entreprise Française qui a su tirer profit de ce nouveau mode de consommation : Leboncoin.fr.

Créé en 2006, Leboncoin.fr est un site sur lequel n’importe qui peut déposer une annonce pour n’importe quoi. Des heures de bricolage en passant par la vente d’une maison, on trouve de tout sur Leboncoin.fr. La consommation collaborative est l’essence même du site.

Le concept du site vient de Norvège. Au début des années 2000, le propriétaire du célèbre journal 20 minutes assiste à l’émergence d’Internet et à la démocratisation des contenus numériques. Il souhaite alors s’adapter à ce nouveau moyen de communication. Pour cela, Schribsted investit dans un site d’annonces Suédois. Alors qu’il remporte un succès incroyable, Schribsted décide de s’implanter sur un marché plus grand, la France.

La société confie alors le projet à Olivier Aizac, jeune diplômé de l’école de commerce de l’ESSEC, il travaille alors chez un concurrent, ParuVendu. Le Français accepte de lancer Leboncoin.fr à la seule condition que le site soit gratuit. Et c’est ce point précis qui va différencier Leboncoin.fr de ses concurrents.

7 ans après sa création, Leboncoin.fr regroupe une équipe de 150 personnes et il n’en faut pas moins pour gérer le 2ème site le plus visité de France ! En effet, Leboncoin.fr se situe derrière Facebook mais devant GoogleAujourd’hui près d’1 Français sur 4 se rend au moins une fois par mois sur le site d’économie collaborative !

Loin de se satisfaire de ces chiffres, Leboncoin.fr a également devancé le géant du Web eBay en France. Celui-ci a d’ailleurs souhaité racheter l’entreprise Française, mais pour Olivier Aizac «Cela serait difficile de partir maintenant, c’est moi qui ai embauché tout le monde ici. Au départ, nous savions que nous tenions une bonne idée, mais je ne pensais pas que ça prendrait une telle ampleur»

En seulement 7 ans, Leboncoin.fr est devenu le leader sur les marchés de l’automobile, de l’immobilier et depuis peu des offres d’emploi. Aujourd’hui le site Français continue sa folle ascension puisque l’équipe est actuellement en pleine réflexion quant à la suite de l’aventure, plutôt site de rencontre ou de covoiturage ?

Bref, l’économie collaborative et Leboncoin.fr ont de beaux jours devant eux…

google_helpout

Google lance un projet basé sur l’économie collaborative…

Google est une entreprise pleine de surprises et nous dévoile aujourd’hui un nouveau projet secret…

On le sait, Google est présent dans de nombreux secteurs d’activité :

Et ce n’est pas encore terminé, puisque nous apprenons l’arrivée d’un nouveau projet secret : Helpouts.

Basé sur l’E-commerce et la consommation collaborative, Helpouts propose aux internautes de vendre leurs services au travers le monde via des échanges par vidéo.

Choisissez la catégorie qui vous intéresse et trouvez le service qu’il vous faut :

  • Informatique ;
  • Éducation ;
  • Alimentation ;
  • Santé ;
  • Loisirs ;
  • Réparation ;
  • Autre.

Vous avez besoin d’aide pour comprendre un logiciel ou envie d’apprendre le chinois tout en restant confortablement installé dans votre canapé ? C’est ce que vous propose le nouveau service de Google.

Et c’est grâce au service de vidéo en live disponible sur Youtube que Helpouts fonctionne. De plus, pour le paiement, Google a choisi d’intégrer Google Wallet.

Au final, Google connecte ses différents services et sait en tirer en profit comme personne !

Toujours à la pointe de la technologie, Google réussi à nous étonner et à nous proposer des services toujours plus complets. Actuellement en test dans les locaux de Mountain View, on a hâte de découvrir Helpouts.